Lord Of Darkness – Le seigneur des ténèbres – Chapitre IV

Résumé du chapitre précédent : Maxx affronte un ancien ennemi d’enfance, Crux, dans un combat où l’abandon n’est pas une option. Alors que le début de rencontre semblait promis à la créature verte, le garçon renverse la vapeur en usant de sa stratégie pour parvenir à blesser le zombie. Ce dernier finit par réagir et montrer vraiment de quoi il est capable, en en affaiblissant puis en envoyant au tapis son adversaire. Mais alors que Crux s’apprêtait à l’achever, Maxx se relève, et vainc son ennemi, en dévoilant au grand jour sa véritable puissance, son pouvoir : l’Œil d’Hérobrine.

Chapitre IV – L’instinct de combat

À peine rentré dans la salle centrale, le garçon fut pris à parti par Angel et Swag, encore inquiets du match :

– Ça va ? demanda Swag. Tu vas bien ? Que s’est-il passé ?

Mais il n’eut le temps de répondre. Il s’effondra sous les yeux de ses camarades, exténué par le match qu’il venait de livrer face à son rival.

Quelques minutes plus tard, il finit par reprendre ses esprits.

– Ça va mieux ? demanda Angel.

– Oui, merci beaucoup, répondit doucement Maxx.

– Désolé de t’avoir interrogé directement, ajouta Swag.

Un silence prit place dans la pièce.

– Mais, c’était quoi ce pouvoir, cette puissance ? reprit la fille.

Maxx hésita un moment, puis finalement accepta de discuter.

– Ce pouvoir, il s’agit de l’Œil d’Hérobrine. Je l’ai obtenu plus jeune, il y a à peu près huit ans maintenant…

– Attends, tu as rencontré Hérobrine ? Le démon légendaire ? s’étonna Angel, surprise.

Maxx ne répondit pas à l’annonce du démon. Hérobrine est une légende de Minecraft, surnommée aussi le roi des démons. Sa terre de vie est le Nether, mais d’après les témoignages, il s’amuse à retourner dans l’Overworld pour effrayer les mineurs, car le minage est selon les croyances ce qui a causé la perte de sa vue et l’acquisition de son pouvoir surpuissant. Depuis huit ans, personne ne l’a revu.

– Il n’empêche, continua Swag, que pour le combat, c’est un atout indéniable ! C’est génial !

Maxx, à l’écoute de ces mots, versa une larme. Swag se tourna vers lui et, en voyant la goutte dégouliner le long de la joue, comprit qu’il était parti un peu loin dans sa joie et avait dit quelque chose de mal. Avec Angel, ils décidèrent d’écouter Maxx :

– Ce pouvoir, raconta-t-il, c’est le mal. Avant de l’obtenir, j’étais heureux. Je n’avais aucun souci. Et puis… il est arrivé, et m’a attaqué sans raisons… il m’a aveuglé avec ses yeux qui brillaient… Je ne ressentais plus rien, à part de la douleur. Je suis rentré chez moi avec une telle vitesse que j’en ai explosé la porte, et mes parents en ont fait les frais…

Swag se sentit mal à l’aise. Il prit conscience de la faute qu’il avait commise.

– Si je déteste Crux, continua-t-il, c’est parce qu’il m’a cherché. Il m’a mis dans une rage interne profonde et c’est la raison pour laquelle mon pouvoir a pris contrôle de moi. C’est pour cela qu’il disait qu’il voulait me faire payer ce que j’avais fait subir aux autres : car c’était moi qui les avait tués.

Angel se mit à son tour à verser une larme d’émotion.

– Ce pouvoir est trop puissant pour mon corps. Chaque fois que je l’utilise, je perds le contrôle de moi-même. C’est pour cela que je ne l’utilise que très rarement : car à force, je m’épuise, et je m’évanouis tant ça pompe dans mon énergie.

Swag avait compris l’erreur de jugement qu’il avait commis. Angel était immobile, à encaisser les paroles tristes de Maxx. Ce dernier restait la tête basse, dans le silence de la salle. Une main vint se poser sur son épaule.

– Pardon Maxx, s’excusa Swag. Je ne voulais pas relancer des souvenirs difficiles pour toi. Ce n’était pas mon intention.

– Ne t’en veux, pas, tu ne pouvais pas savoir, répondit le garçon.

– Ne t’en fais pas pour moi. Avec Angel, on sera là pour t’aider à contrôler cela.

Maxx accueillait ce geste chaleureusement, tandis que le signal sonore retentit pour signaler le début du prochain match.

Angel et Swag entrèrent tous deux dans l’arène pour leur face à face. Préférant s’assurer du plan, la fille demanda :

– Toujours d’accord pour le plan ?

– Oui, ne t’en fais pas, répondit le garçon.

Le gong libéra les deux combattants qui se ruèrent dans un même état d’esprit l’un sur l’autre, dégainant leurs épées en fer simultanément. Le premier choc libéra dans un bruit métallique une gerbe d’étincelles. Ils s’écartèrent, et donnèrent le second assaut, similaire au premier. Après cette première accolade, ils tentèrent une troisième offensive, mais cette fois-ci, Angel joua la carte de la ruse et avant de donner son coup d’épée, se décala vers la gauche, laissant son compatriote frapper dans le vide. Profitant de son inattention, elle porta enfin la première attaque à bout portant, mais c’était sans compter sur Swag qui réagit au quart de tour et bloqua in-extremis l’offensive. Et de nouveau, une pluie d’étincelles jaillit du contact. Angel recula, et les deux amis échangèrent coup pour coup, dans des bruits de métal assourdissants, mais peu importe : ils prenaient plaisir à se battre, tant qu’ils ne se blessaient pas. Offensive après offensive, parade après parade, riposte après riposte, le temps s’égrainait, mais le spectacle restait tout aussi somptueux. Et alors qu’ils profitaient d’un moment de répit, ils purent entendre les cris des supporters, chantant en cœur, satisfaits du combat. Souriante, Angel proposa à Swag :

– Vu qu’ils ont l’air d’aimer ce combat, que dirais-tu d’augmenter l’ambiance d’un cran ?

Swag comprit ce que voulait dire Angel :

– Pas de soucis ! Augmentons la tension d’un cran !

D’un accord de tête, ils prirent leurs épées à deux mains, la pointe tendant vers le bas. Ils se concentrèrent de toutes leurs forces et prononcèrent ensemble :

– Que toutes les connections soient opérationnelles. Donnez-nous le pouvoir de l’anticipation, de la stratégie, de la réaction… Que l’Instinct de Combat nous vient !!!

Soudain, après avoir prononcé ces paroles, une aura blanche enveloppa Angel et Swag. Les deux combattants étaient prêts à continuer le combat.

La fille engagea alors la première offensive, mais son adversaire l’attendait, prêt à décrocher un coup. Au moment où elle arriva à sa hauteur, elle glissa sous l’épée. Malheureusement, Swag semblait imperturbable, et planta sa lame juste devant elle. Réagissant au quart de tour elle aussi, Angel, donna un coup de pied dans le sol pour se donner une impulsion et esquiver l’arme. Désormais dans son dos, elle se retourna pour porter le coup décisif, mais il était déjà retourné et prêt à contrer la prochaine percée adverse. Et de nouveau les lames s’entrechoquèrent, laissant place à une pluie d’étincelles. Le combat s’annonçait compliqué : chacun pouvait désormais anticiper le coup de l’autre. Seule une stratégie impossible à contrer pourrait faire l’affaire pour gagner. La tension montait d’un cran, le public devint euphorique.

Angel se relança à nouveau dans la bataille, et comme quelques minutes auparavant, Swag l’attendait pour contrer la percée. Or à peine a-t-elle atteint son ami qu’elle se mit subitement à tourner autour de lui, le déboussolant légèrement. Alors elle en profita pour tenter une nouvelle offensive, mais Swag reprit assez rapidement ses esprits pour parer à temps le coup. Angel dégagea rapidement et remit en place la tactique, mais il n’allait pas se laisser faire aussi facilement et décida de la courser. Une course poursuite s’engagea, et le garçon, plus rapide, arriva à la hauteur de sa rivale et décrocha enfin une attaque, contrée par la fille. Sur plusieurs mètres, ils échangèrent coup pour coup, ne laissant jamais l’autre prendre l’avantage. Alors, brusquement, Angel changea de direction, virant à droit, et Swag décida de la suivre mais avait pris du retard. Profitant de la distance mise avec lui, elle se retourna brutalement et déclencha une attaque brusque. Swag, bien que prêt à se protéger, arriva avec beaucoup trop de vitesse, et son épée lui échappa des mains, virevoltant dans les airs, et alla s’encastrer dans le sable. Angel savait que si elle récupérait l’épée, s’en était fini. Maligne, elle lança la sienne en lui donnant un effet de rotation. L’arme alla déloger celle de Swag qui revola de nouveau dans les airs, avant de retourner tel un boomerang dans la main de sa propriétaire, tandis qu’elle sautait pour attraper l’autre lame. Désormais sans défenses, Swag n’avait d’autre choix que de se rendre.

– Bon, s’exclama-t-il, je crois que t’as gagné…

– Abandon accordé, sourit Angel.

Cette fois, le combat était enfin terminé, laissant un public euphorique. C’était la première fois depuis l’ère de Thedark qu’une demande d’abandon était accepté.

Maxx était là pour les accueillir et les féliciter pour leur match, puis après un court instant leur demanda :

– Alors vous aussi vous aviez un pouvoir ? Vous vous êtes bien gardé de me le dire ! Vous l’avez obtenu comment ?

Swag, un peu surpris de la question, répondit :

– Hé bien… on l’a tout simplement appris.

Un petit rire prit le trio. Il reprit la parole :

– Plus sérieusement, aujourd’hui, les pouvoirs s’obtiennent de trois façons : la première est héréditaire, des parents donc, dès ta naissance. Tu nais avec un pouvoir dans ton sang. La seconde manière est transmissible, comme avec ton Œil d’Hérobrine. Et la dernière se fait via l’apprentissage, tout le monde peut tenter sa chance mais ce n’est pas à la portée de tous ; pour te donner un exemple, l’Instinct de Combat est classé parmi les dix pouvoirs les plus complexes à apprendre, du fait que l’anticipation, la réaction et la prédiction sont des arts difficiles à apprendre.

Après ces explications, ils s’installèrent à une table. Swag prit alors une mine un peu plus triste, et relança la conversation :

– Tu sais Maxx, je m’excuse pour tout à l’heure. Je ne voulais pas raviver des souvenirs aussi tristes…

– Ce n’est rien Swag, coupa Maxx. J’essaie de faire une croix sur mon passé, c’est vrai, mais si je me focalisais uniquement dessus, je ne pourrais pas m’en sortir. Mon but est d’aller de l’avant et de rencontrer d’autres personnes…

– Justement… c’est pour ça que je ne voulais pas te faire du tort. On se connait à peine depuis quelques heures, pour Angel c’est la même chose. Nous on se connait depuis quelques années, mais toi tu es un peu le nouveau qui débarque avec nous, et en peu de temps…

Ils furent interrompus par le dernier signal sonore du tournoi : la finale Maxx contre Angel allait enfin avoir lieu.

Nemesyx

17 ans - Joueur Minecraft depuis Juillet 2012 Staff MCPG - Monteur / Arbitre / Rédacteur 35e Saison Solo / 20e Saison Team Anarchy Blocks Challenge

Comment (1)
Ralph Lauren free shipping
31 mars 2017

I was very pleased to uncover this great site. I want to to thank you for ones time for this fantastic read!! I definitely enjoyed every bit of it and I have you bookmarked to look at new things on your web site.

Répondre

Leave A Comment